Les sanglots longs ... etc ...

L'automne est arrivée, le soleil s'en va, et le froid arrive. Ces derniers jours même l'actualité était devenue moins pétillante. Il y a quand même deux ou trois choses qui peuvent avoir de l'importance.

La crise financière n'est pas résolue. Malgré la proposition de Bush de payer une partie des dettes incroyables du système bancaire américains et les discours de bonne volonté de Nicolas Sarkozy à l'ONU, rien ne bouge. En effet, les américains, si ils sont peu réputés pour leur conscience politique ne sont pas des idiots pour autant. Et un plan de renflouement de 700 Milliards (oui milliards) de dollars couterait à chaque américain environ 2300 dollars. Soit à peu près toutes leurs économies.

Il s'agit donc pour les citoyens américains de sacrifier leurs économies pour sauver les équilibristes de la hautes finance qui n'ont pas su s'arrêter. Peut être même qu'ils n'ont pas pu s'arrêter parce qu'ils n'ont pas vu ce qui se passait complètement. Seulement 31% des américains approuvent ce plan. Les 20% les plus riches des citoyens américains, et sans doute 10% parmi les autres qui aspirent, sous peu, à faire parti du club des plus riches. Reste 1% de moutons, il en y a toujours.

McCain, candidat à la présidence de Etats-Unis, profite du remous pour appeler une union sacré face à la crise qui menace d'effondrer totalement l'économie américaine. Excellente manœuvre, dans la mesure où le lourd silence de ses idées en matière d'économie lui a fait perdre beaucoup de points dans les sondages. Voila qu'il crée une occasion de museler son adversaire, Obama, tout en prenant la chance de récolter des lauriers en cas de résolution de la crise.

Mais, n'y a-t-il pas d'autres voies? A priori c'est dans des moments comme celui-ci qu'on apprécierait qu'un leader de gauche, ou d'extrême gauche plutôt, connu pour sa faible opinion du système du grand capital, vienne à la tribune nous expliquer qu'il existe d'autres chemins pour la prospérité. Point d'avis exprimé. Tout au plus une petite présence à une manifestation contre l'ouverture du capital de la Poste...
Donc eux non plus n'ont rien à proposer.

Pendant ce temps Nicolas Sarkozy a demandé un rapport sur la France de 2025. Le but étant probablement d'essayer de savoir ce qu'il faut faire pour guider efficacement le pays dans l'économie de l'information, et essayer de garder sa place au G8. Je suis assez satisfait que les recherches de Nicolas aillent plus loin que son mandat (a moins bien sûr que ces recherches ne soient que pour savoir où il doit investir ses 140% d'augmentation pour s'assurer une retraite en Yacht)

Haut de page