Ali baba et les quarante voleurs

Je commence à être saturé par les actualités financières de nos institutions. La cour des comptes à mené une enquête sur le train de vie du palais bourbon, d'où il ressort de coûts de fonctionnement élevés et croissants. En pleine crise financière internationale les dirigeants de nos intistutions n'ont que faire du manque possible d'argent et en dépense toujours plus. Je ne m'étendrait pas sur les chiffres qui sont abscons comme à l'accoutumée, juste je noterai que le président du sénat s'est offusqué de la divulgation de cette enquête qui devait rester confidentielle. Donc selon lui un rapport sur les dépenses effectuées avec les deniers du peuple pour une institution visant à servir ce même peuple ne doit pas être rendu public. Le simple fait de réclamer la confidentialité laisse supposer qu'il y a malversation, ou au minimum foutage de gueule.

Y en a marre, l'ensemble des institution semble avoir été pourri jusqu'à la moelle par l'argent (je pense que l'ère Sarkozy montre plus de débordements, mais que ceux-ci existaient bien avant, simplement ils étaient mieux dissimulées). Des dépenses qu'ils savent honteuses puisqu'ils tentent de les cacher. C'est décourageant à force on ne sait plus où cela s'arrête et à partir d'où on peut assainir l'ensemble, car il le faut, c'est une question de justice. Quand les travailleurs pauvres souffrent de l'augmentation de leurs loyers, taxes et cotisations ce n'est certainement pas pour que le sénat puisse manger gras.

Par moment je ne peux envisager que la révolution. Habituellement une révolution renverse une classe au pouvoir pour en mettre une autre, dans le cas de la révolution de 1789 par exemple la noblesse fut remplacée par la bourgeoisie. Quelle classe pourrait maintenant prendre sa place? La classe ouvrière ne semble pas en mesure de le faire, même si c'est pratiquement toujours cette classe qui fourni la force de frappe de la révolution et permet le renversement des régimes. Malheureusement la classe ouvrière, la plus pauvre, est toujours préoccupée par des échéances de court terme et s'avère souvent incapable de deviser des plans pour une prise de pouvoir à long terme, c'est pourquoi ce sont en général les classes plus aisées qui prennent les commandes. D'autre part la prise de pouvoir par les classes ouvrières est associée au communisme, régime noble en théorie, mais qui malheureusement ne résiste pas à la nature humaine.

Inutile d'espérer l'apparition d'une classe dirigeante dépourvue d'intérêt personnel tant que les dirigeants seront des humains. Pourrait-t-on créer une machine capable de gouverner pour le bien de tous? Cela est-il même possible devant la diversité de l'humanité?

Le nouveau président américain Barack Obama apportera-t-il au monde des réponses plus justes? Il en tout cas de nombreux espoirs placés dans cet homme semble-t-il.

Haut de page